Juin 01 2012

Bienvenue sur mon blog !

Je serai au Double Fond en duo avec Alexandra dans notre spectacle « De très près » les vendredis 10/03, 24/03, 14/04, 12/05 et 26/05/2017. Egalement en duo dans notre spectacle « Ce Soir, J’Ouvre La Boîte » les 17/03, 31/03, 19/05, 2/06 et 16/06/2017. Et du 16/04 au 5/05, nous jouerons en trio avec Viktor Vincent pour 6 dates exceptionnelles qui fêteront les 29 ans du Double Fond !

Ce blog est né de la passion que j’éprouve pour la magie et de la passion que j’ai de communiquer avec ceux qui aiment la prestidigitation comme je laDominique Duvivier par Harcourt respire moi-même.
Que mes ennemis aillent voir ailleurs…
Que mes amis virtuels ou réels viennent à moi comme j’ai envie d’aller vers eux.

J’aime passionnément mon métier qu’est la magie mais mon hobby c’est aussi la magie… Deux passions en une, le pied quoi !

Chaque lundi matin un nouveau texte de mon cru sera édité ci-dessous et ce sera notre point de départ pour discuter, raisonner, imaginer ensemble des nouvelles pistes de recherches…
Il y aura tantôt des pistes de travail, tantôt des histoires qui m’inspirent etc. Plein de directions pour avancer ensemble quoi !
Elle est pas belle la vie ?
Pourquoi avons-nous tant de chance ?

A bientôt

Amitiés

Dominique DUVIVIER



Mar 20 2017

Podcast « Et si c’était vrai ? » : émission n°34

Dominique-DuvivierChers amis,

Voici la 34ème émission de mon podcast, enregistrée en octobre 2014 avec Lionel dit « Le Marquis » et moi-même.

Installez-vous comme d’habitude, confortablement.

Bonne lecture audio !

Pour écouter le podcast sur Itunes, cliquez ici !

Sinon, cliquez ci-dessous sur la barre d’écoute…

Dominique Duvivier

PS : Je vous rappelle que vous pouvez vous abonner au podcast directement par son RSS mais également sur iTunes : les personnes possédant des iPhones, iPod ou iPad peuvent donc s’abonner directement (et gratuitement) sur la plateforme d’Apple et disposeront ainsi automatiquement des prochains numéros.

Play

Mar 13 2017

La chanteuse Dani à la boutique Mayette

Magie de la vie : sans qu’on s’y attende du tout, Dani a choisi de passer nous voir à la boutique Mayette dans l’émission qui lui a été dédiée sur Radio Nova ! Car elle adore la magie…

Voici la présentation de l’émission :

A LA DÉRIVE AVEC DANI
Ce matin on part à la dérive avec la chanteuse Dani. Coupe au bol, longues gambettes et mini robe Paco Rabanne dans les années 60, mannequin solaire, actrice nouvelle vague, rose parmi les roses, dandy-girl et grande prêtresse nocturne…
Dani on l’adore sous toutes ses formes et on la suit partout, on roule dans plein de taxis et on traverse ce Paris qu’elle chérit.
A la dérive avec Dani, ca commence dans le 10eme arrondissement près du canal Saint Martin, au numéro 13 de la petite rue des Récollets.
Elle nous donné rendez-vous dans son petit temple, chez Quentin le disquaire qui tient la boutique « Record Station ». On a voyagé dans le jukebox de Dani, chez les yéyés et écouté pléthore de 45 tours mythiques…
Ensuite on est monté dans un taxi pour aller voir son ami Pierre Grillet, parolier de charme, qui a écrit des très belles chansons que tout le monde connaît comme « C’est la ouate » ou « Madame rêve »
L’aventure s’est arrêtée dans le 5eme arrondissement près du Panthéon, à l’intérieur de la plus vieille échoppe de magie du monde, chez Mayette Magie.
Abaracadabra ! La dérive magique de Dani c’est par où ? C’est par ici….

Ci-dessous l’extrait qui nous concerne !

Play

Mar 06 2017

MAGIPHAGEUH N°57 : BOTTE DE NEVERS

Tout d’abord, au cas où vous ne le sachiez pas, qu’est-ce qu’une « Botte de Nevers » ?

Voici ce qu’on peut notamment trouver sur internet :

« Une botte secrète qualifie une combinaison de mouvements d’escrime conclue par une estocade fatale. La plus fameuse, la botte de Nevers, qui laisse à la victime une étoile sanglante entre les deux yeux, est née en 1858 de l’imagination de l’écrivain Paul Féval dans son roman « Le Bossu ». Elle nécessite des compétences acrobatiques et un maximum de promptitude et de dextérité. (…) Pour Alexandre Mir, « La Botte de Nevers, c’est l’art et la manière d’amener l’adversaire dans une situation prévue par le donneur de Botte. Elle a la capacité à agacer l’adversaire, à l’obliger à attaquer, pour se défendre et finir par la Botte ». » Paul Guermonprez

Eh bien j’applique toujours à ma magie le principe de la « Botte de Nevers », c’est-à-dire (très schématiquement) le principe d’avoir toujours une ressource secrète ultime en cas d’urgence. En l’occurrence, en magie, il s’agit d’avoir toujours de quoi « semer » les confrères qui veulent remonter mes tours. Pour quelqu’un comme moi qui ai toujours eu la hantise que mes tours soient « compris », ce concept de la botte de Nevers est très important ! Soit dit en passant, si cette crainte m’a suivi tout au long de ma vie, c’est parce que j’ai toujours dû batailler contre cette majorité de personnes (les magiciens en particulier) qui ne voient dans les tours de magie que des puzzles à reconstruire… Je sais que la magie va bien plus loin que cela, mais il reste vrai que pour permettre à un public de goûter à cet art, il est préférable d’avoir des tours assez incompréhensibles pour lui permettre d’oublier le truc et se concentrer sur ce qu’on veut donner vraiment. Je pars du principe aussi que le magicien est un spectateur qui s’ignore, donc pour moi magicien et néophyte ne font qu’un et je cherche toujours des tours qui seront aussi forts pour l’un que pour l’autre. De même, je considère que les tours doivent être faciles d’accès au niveau de l’économie de gestes et de propos, de façon à ce que le profane comprenne bien l’effet de chaque tour. En effet un magicien a tendance à faire des tours très compliqués à suivre quand il écrit des tours « pour magiciens ». Je travaille donc pour que mes tours soient simples « à lire » visuellement et auditivement par les deux types de spectateurs.


Fév 27 2017

Woody Allen, l’illusionniste

 

 

 

« … Enfant, j’étais obsédé par la magie. Je m’entraînais toute la journée devant un miroir avec les pièces et les cartes, […] Un film, c’est comme de la magie. Tout est faux dans le cinéma mais, si c’est bien fait, vous avez l’impression de vivre dans ce monde pendant deux heures… »

Woody Allen dans « Le Point »


Fév 20 2017

Rencontre avec Dominique Duvivier (P.E. Chaut) chapitre 9

En 2012 Pierre-Emmanuel Chaut avait voulu effectuer un reportage vidéo sur moi qu’il avait appelé « Dominique Duvivier… un reportage ». Ce reportage n’a finalement jamais été publié. Avec sa permission, je vous le livre aujourd’hui en exclusivité sur ce blog, séquencé en dix chapitres. Je publierai un chapitre chaque mois. J’espère que cela vous plaira !
Amitiés
Dominique Duvivier


Fév 13 2017

Podcast « Et si c’était vrai ? » : émission n°33

Dominique-DuvivierChers amis,

Voici la 33ème émission de mon podcast, enregistrée en octobre 2014 avec Lionel dit « Le Marquis » et moi-même.

Installez-vous comme d’habitude, confortablement.

Bonne lecture audio !

Pour écouter le podcast sur Itunes, cliquez ici !

Sinon, cliquez ci-dessous sur la barre d’écoute…

Dominique Duvivier

PS : Je vous rappelle que vous pouvez vous abonner au podcast directement par son RSS mais également sur iTunes : les personnes possédant des iPhones, iPod ou iPad peuvent donc s’abonner directement (et gratuitement) sur la plateforme d’Apple et disposeront ainsi automatiquement des prochains numéros.

Play

Fév 06 2017

Quelques citations…

Voici quatre citations qui font réfléchir, sourire…

Bonne lecture !

Amitiés

Dominique Duvivier

 

Gerard-depardieu

 

 

 

Interview de Gérard Depardieu :

« Quelle est votre plus grande joie ?

– Vivre »

 

 

 

Maintenant une citation de Roger Peyrefitte :

« Mon œuvre est une œuvre de liberté et de libération, dit-on. Liberté va de pair avec vérité. J’ai voulu libérer mes pareils, et mes pareilles, de leurs complexes et de leurs préjugés. En écrivant « Les Ambassades », « Les Clés de saint Pierre », « Les Juifs », etc…, loin des préjugés, j’ai toujours fait la somme du bien et du mal. Liberté, vérité, indépendance. Mais ça se paie… Je suis l’objet d’une injustice permanente. Malgré les cinquante volumes que j’ai écrits, dont certains ont marqué l’époque, je suis boycotté par la « littérature officielle » et les pouvoirs établis. Je n’ai reçu aucune décoration. Comme le personnage de mon roman « L’Innominato »,  je suis « l’innomé » de l’époque ! »

 

Lu dans un interview de Pierre Richard dans « Télérama ».

Pierre Richard rapporte qu’Yves Robert lui a dit au début de sa carrière :

« Tu n’es pas un jeune premier comme Delon,

Tu n’as pas une gueule à la Blier,

C’est ton atout,

Invente-toi. »

 

Et enfin une citation d’Arnaud Desjardins, voyageur, écrivain et réalisateur :

« Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait. Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque, mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons. »


Jan 30 2017

MAGIPHAGEUH N°56 : QUAND ON RATE UN TOUR

Quand on me demande (c’est-à-dire tout le temps) « Comment faites-vous quand vous ratez un tour ? », j’ai l’habitude de répondre par ce précepte qui est le mien : la perfection est de gérer ses imperfections. Chacun sait que la perfection n’est pas de ce monde, mais savoir gérer ses imperfections, c’est une forme de perfection, non ? Grâce à ce principe que j’ai intégré au plus profond de moi, je suis rarement victime de mes erreurs et des imprévus multiples qui devraient perturber le déroulement de mes spectacles. Je sais que tout peut basculer à chaque instant, mais je fais en sorte d’avoir assez de ressources pour rebondir, c’est-à-dire peut-être trouver même mieux que ce qui devait arriver normalement ! Donc, au contraire de considérer l’imprévu comme une angoisse possible (attitude négative), je le considère comme une chance (attitude positive). Et, quand l’imprévu arrive, je n’essaye pas de « rattraper » la situation, j’essaye de la faire évoluer. J’attends toujours, comme un oiseau avec sa proie, ce petit moment où je vais pouvoir saisir l’opportunité de faire ce qui n’est pas prévu pour obtenir encore mieux ! Cette attitude permet d’obtenir des choses assez magiques je dois dire…

 

Dominique DUVIVIERBon, pour ce qui est du bide complet, c’est évidemment plus difficile à surmonter psychologiquement. Mais, pour rester tout de même positif et éviter d’avoir envie de changer de métier immédiatement ( !), vous pouvez toujours vous rappeler que l’art de la magie est suffisamment puissant pour que votre médiocrité ne lui porte pas trop préjudice… en attendant de travailler davantage pour servir la magie dignement ! Vous pouvez vous rappeler que donner un jour du rêve à un public, ça n’a pas de prix. Qu’il vous faudra casser pas mal d’œufs si vous voulez savoir faire une bonne omelette. Que rien de ce que vous vivez n’est exceptionnel : prendre un bide, c’est dans l’ordre des choses. Vous êtes au contraire sur la bonne voie, car vous vivez ce que tous ceux qui ont approché ce domaine ont vécu et continueront de vivre. Ce n’est pas si difficile à vivre, puisque cela fait partie intégrante de l’action de faire quelque chose « à part ». Souvent les gens qui vous donnent envie de vous pendre après une prestation ratée, ne font que projeter leur propre désir : se pendre ! Alors, dans ces moments, n’oubliez pas votre rôle d’artiste : vous êtes une grande éponge. Votre « mission » est justement de permettre au public d’oublier ses soucis, d’oublier que la vie est pleine d’échecs et de difficultés. C’est ça notre métier, notre passion ! Tous ces ingrédients et bien d’autres devraient vous « booster » à mort et vous donner une force suffisante pour affronter les affres de la vie… car ce ne sont que des bouts de vie, n’est-ce pas ?

 

Je resterai toujours amoureux fou de la magie. Même si elle m’a apporté des problèmes vis-à-vis de certains, elle me donne tellement en retour que je vous encourage à ne pas vous laisser faire. La magie peut être vraiment… magique, si on ne s’embarrasse pas de la politique des moutons de Panurge (la pensée unique) qui ne peut que nuire à votre entraînement mental et physique pour devenir un vrai magicien.


Jan 23 2017

Rencontre avec Dominique Duvivier (P.E. Chaut) chapitre 8

En 2012 Pierre-Emmanuel Chaut avait voulu effectuer un reportage vidéo sur moi qu’il avait appelé « Dominique Duvivier… un reportage ». Ce reportage n’a finalement jamais été publié. Avec sa permission, je vous le livre aujourd’hui en exclusivité sur ce blog, séquencé en dix chapitres. Je publierai un chapitre chaque mois. J’espère que cela vous plaira !
Amitiés
Dominique Duvivier


Jan 16 2017

La carte extraordinaire

Ce tour sera disponible le 29 Janvier 2017.

Cette carte est magique !
Elle transforme tout ce qu’elle touche !
Préparez-vous à être bluffé !
Fourni avec :
– Cartes spéciales en qualité Bicycle
– Lien vidéo avec explications détaillées
– Version Facile (pour débutants) + Version Avancée (pour experts)
Vous pouvez acheter le tour en cliquant sur le lien suivant :
http://www.mayette.com/produit/carte-extraordinaire/344533/extraord/